AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The sleeping b*tchie•{Eden}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : Richard Harmon Métier : Travaille au The stop and sleep motel
Messages : 58

MessageSujet: The sleeping b*tchie•{Eden}   Ven 18 Nov - 16:18


David & Eden

The sleeping b*tchie


A force de trainer dans les bois la nuit il fallait bien que cela lui arrive ... En premier lieux il crut avoir trouvé un cadavre fraichement abandonné ... Son cœur n'avait jamais bondi aussi fort ... Un bref gémissement produit par le cadavre aux cheveux blancs lui fit entrevoir deux solutions ... Soit the walking dead devient vrais et si c'est le cas il n'accepte d'être kidnappé que par Negan qui est foutrement sexy quoi qu'âgé (et potentiellement psychotique mais bon c'est un détail), soit le jeune homme devant lui est vivant ... Il s'était mit à pleuvoir dans la soirée et le non-mort vivant était trempé jusqu'aux os. David tenta de le réveiller par tous les moyens, quelques gifles retentirent, mais toujours en vain. Commençant à ne plus y voir tant il pleuvait il se décida à prendre l'inconnu avec lui et de le ramener chez lui. Rien de mal ne peut lui arriver de toute façon, c'est vrai quoi ramener un parfait inconnu chez soit c'est pas stupide du tout ... Il aurait put le laisser à l'hôpital qui est a l'autre bout de la ville où ils ont tout ce qu'il faut ... Ou se rendre chez lui qui est beaucoup moins loin et lui évitera de rester sous la diabolique pluie !!! Le calcul fut très rapidement fait dans sa petite caboche et en moins de deux le voila avec quelqu'un d'inconscient sur son canapé ... Il avait bien galéré en plus ... David n'est pas faible mais c'est que un poids mort bah ... ça pèse son poids ...

L'appartement n'est pas immense, il s'agit en fait de deux pièces séparées  par une ouverture seulement. Lorsqu'on y entre on arrive dans la cuisine/salon, avec le canapé juste à côtés e, pas de table pour manger David mange généralement sur son bureau ou dans le canapé, il y a de nombreuses étagères avec des livres, des comics, des objets en tout genre. Il y a une guirlande qui pend sur le dessus de ses étagères Le frigo comporte un grand nombre de magnettes fantaisistes et de papiers colorés affichés,  dans la seconde partie était posé deux matelas a même le sol avec une multitude de coussins et de couverture, près de la fenêtre son bureau, sur le mur en face une armoire et la porte pour la salle de bain/wc. SUr les murs énormément d'affiches, dessins et autres accrochés. Si l'appartement ressemble à une chambre d'enfant/ados de pars ce qui y est entreposé il est en revanche organisé et bien rangé.

David prit à peine quelques secondes pour jeter ses chaussures pleines de boue et son imperméable dans la pièce avant de courir dans la salle de bain pour chercher des serviettes. Il entreprit de déshabiller le jeune homme, nullement pudique quant à son corps ou celui des autres, il le sèche du mieux qu'il peut se demandant comment i peut rester inconscient alors qu'il est ballotté dans tous les sens comme poupée de chiffon ... "Allez princesse ... tu seras mieux dans le lit" Il l'installe dans son lit s'assure que la couverture le recouvre bien, après lui avoir mit un bas de pyjama et un pull léger pour le réchauffer ... Une fois tout cela fait il ne lui restait plus qu'à attendre ... Il étendit les affaires trempées sur la tringle du rideau de douche c'est alors qu'il se rendit compte qu'il était frigorifié et trempé ... Finalement, les affaires sont allées dans le lavabo le temps d'une douche rapide et bouillante avant de retrouver leurs places. Il finit sa soirée sur l'ordinateur à faire des recherches, il n'a pas sommeil, même s'il bosse le lendemain il ne peut pas s'endormir alors qu'il ignore comment va son petit protéger incongrue ... Aprés un moment il entend du bruit et se retourne et sourit "hé ! J'ai crus que tu te réveillerai jamais et qu'on allait devoir rejouer la belle au bois dormants !" Il se lève avant de s'accroupir prés du lit "Comment tu te sens ? Je t'ai trouvé dans les bois inconscients sous une pluie battante, y a mieux comme lieu de sortie pour quelqu'un de ton âge un vendredi soir !"div>
AVENGEDINCHAINS

_________________
Oh, wait ... A stranger is watching
Ma grand-mère m'a dit qu'il ne faut pas essayer de définir le mal, parce que dès qu'on croit y être parvenu, une nouvelle forme de mal vous apparaît soudain et s'insinue dans vos pensées.©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : lucky blue smith. Métier : étudiant en photographie.
Messages : 38

MessageSujet: Re: The sleeping b*tchie•{Eden}   Sam 19 Nov - 20:23

The sleeping b*tchie


Je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est quand je me décide enfin à me réveiller, ni de quel jour nous sommes. Peut-être que j'ai cours tout à l'heure mais je n'ai aucune envie d'y aller alors d'un geste machinal, je me retourne en soupirant, m'apprêtant à remettre la couette au-dessus de moi quand j'entends une voix masculine retentir de la pièce. Immédiatement, j'écarquille les yeux et me redresse avant de comprendre d'un seul coup d'oeil autour de moi que je suis loin d'être dans ma propre chambre et surtout, qu'il y a un type que je n'ai jamais vu auparavant face à moi. Blackwood Moutain n'est pourtant pas une grande ville mais vous croyez vraiment que je fais attention aux gens autour de moi ? Non. Sauf rares exceptions. Mais sûrement que j'aurais dû y aller un peu plus en douceur pour me redresser car une douleur me transperce le crâne et une légère grimace vint déformer mon visage. « Merde. » dis-je dans un murmure avant d'observer l'inconnu s'accourpir près du lit tout en me massant la tempe comme si cela allait servir à quelque chose. Qu'est-ce qui s'est passé ? C'est la question que je me pose depuis mon réveil et je comprends quand le type me dit qu'il m'a retrouvé inconscient dans les bois. La drogue. Encore une crise de manque. Et voilà. Instinctivement, mon regard se détourne du sien, chose inhabituelle pour moi mais je n'aime pas être en position de faiblesse. Et là, je le suis très clairement. Encore une fois, tout est question d'image avant d'être question de ma santé parce que je suis persuadé que je peux arrêter du jour au lendemain, que ce n'est pas si mauvais... La preuve, je suis toujours vivant. Toutes les raisons sont bonnes pour éviter de penser que la drogue me bouffe intérieurement. « J'me sens bien, j'ai juste du mal à me souvenir de ce qui s'est passé hier soir. » Je me décide à balancer ces quelques mots à mon interlocuteur en espérant qu'il ne cherche pas à en savoir plus, ne mentant qu'à moitié car non, effectivement, je ne me sens pas bien. De toute façon, je suis prêt à inventer une connerie plutôt que de dire que c'est la drogue qui m'a mis dans cet état-là. Peut-être qu'il l'a compris tout seul, je n'en sais trop rien. Je n'ai jamais été doué pour savoir lire dans l'expression des gens parce que d'habitude, je m'en fiche de ce qu'ils peuvent penser de moi. Mes secrets sont bien gardés... Enfin, jusqu'à maintenant. « Et tu parles comme si t'avais quarante balais. » J'ajoute en faisant référence à ces paroles, toujours en observant les alentours, mon regard tombant sur les nombreuses affiches et dessins sur son mur. « Est-ce que c'est encore de ton âge ? » Mon ton est sarcastique mais sans agressivité, et un sourire sans joie prend place sur mon visage quand je lui demande cela, n'étant pas du tout sérieux. Encore, faut-il qu'il le comprenne et je suis déjà tombé sur des personnes n'étant pas adepte de l'ironie alors je me méfie. C'est fou comme je ne sais pas me contenter de remercier une personne qui aurait pu me laisser dans la forêt, comme je suis toujours sur la défensive... Néanmoins, je ne peux m'empêcher d'ajouter en posant les yeux sur un des dessins : « Mais j'aime bien celui-là. ». Comment faire la conversation à un inconnu selon Eden Renner, du grand art. En même temps, c'est la première fois que je me retrouve dans cette situation : dans le lit d'un parfait inconnu sans être sous l'effet de la drogue pour une fois. Et sans qu'il ne se soit passé quoi que ce soit aussi. Ce n'est qu'à cette pensée que je me rends compte que les vêtements que je porte ne m'appartiennent pas. Deux catégories de personne pour ce genre de moment : l'une qui hurle en voulant savoir ce qui s'est passé, l'autre qui ne pense pas mal ou qui tente de se raisonner. Aussi étrange que cela puisse pareil, je fais partie de la deuxième catégorie mais sans même m'en apercevoir, je lui lance un regard glacial comme pour avoir une explication sur la disparition de mes vêtements. J'ai peut-être légèrement oublié que le type face à moi ne peut pas lire dans mes pensées, mais bon.

 
Made by Neon Demon

_________________

I lie awake creating shadows in the night, I see the truth through crimson eyes. Take me home where the restless go, reckless to the day I rest my bones. There's no use trying to save my soul. — Neon Demon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The sleeping b*tchie•{Eden}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
υɴтιl dαwɴ™ ↠ cнαpιтre 1 :: Ville de Blackwood Mountains :: Domiciles-