AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le chat et la souris (december)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : shiloh fernandez. Métier : propriétaire du the mecano et garagiste.
Messages : 275

MessageSujet: le chat et la souris (december)   Mar 8 Nov - 0:23


LE CHAT ET
LA SOURIS
Tu encaisses le dernier client de la journée. Sourire de façade, tu lui donnes son reçu tout t'en lui souhaitant une agréable soirée. En vérité tu n'en penses pas mot. T'espère qu'il va rentrer chez lui et se faire engueuler toute la soirée par sa femme. Après tout c'est de sa faute si tu finis aussi tard ce soir. Cela fait déjà deux semaines qu'il t'emmerde pour que tu révises sa bagnole alors que cela faisait déjà deux fois ce mois-ci que tu avais déjà tout revérifié. Pour la peine, tu t'es accordé un petit supplément sur sa note de frais, te doutant que ce mec, à l'estomac plus gros que la cervelle, n'y verrait que du feu. Regardant le crâne chauve de l'homme traverser le garage, la porte claque derrière lui, annonçant la fin de ton boulot. Tu t'allumes une clope et tu comptes l'argent de la caisse. Une bonne journée aujourd'hui. Cela fait plusieurs semaines que The Mecano fait pas mal de bénéfices depuis que de nombreux commerces ferment suite aux dernières disparitions de la ville. Toi tu ne comprends vraiment pas pourquoi les gens sont sur la défensive ces derniers temps. Après tout tu ne connaissais aucun des disparus donc cela ne t'atteins guère. Après avoir pris l'argent, tu fermes la caisse et tu te diriges vers le bureau, toujours avec ta clope au bec, pour y déposer la recette du jour. Au passage tu croises ton frère Alex qui est également sur le départ. « Tu viens faire un tour au bar ce soir ? » Ses énormes poches sous ses yeux trahissent sa fatigue. Tu rigoles en voyant sa tête de déterré et comprends bien vite sa réponse sans même qu'il ne te la dise. « D'accord... dis-tu en pouffant de rire, à demain alors. Et reposes-toi bien la belle au bois dormant. » Tu tires une bouffée sur ta cigarette et disparais dans le bureau sous un nuage de fumée. Tu déposes l'argent dans le tiroir du bureau, enfile ta veste et quitte la pièce tout en veillant bien à refermer derrière toi. Tu as déjà eu affaire à un "cambriolage", si on peut appeler ça ainsi, et tu n'en veux pas vraiment un deuxième. Tu éteins les néons qui éclairent le garage et ferme la porte d'entrée à double tour derrière toi. Tu jettes ta clope puis tu fais le tour de la bâtisse pour rejoindre ta Harley Davidson, garée derrière, tu l'enfourches et tu files droit direction le bar.

Cela va faire maintenant dix longues années que tu es dans ce patelin qu'est Blackwwod Mountains, soit dix ans que tu côtoies quasiment tous les soirs le même bar, le At Oxloow. Tu aimes boire, rigoler avec tes potes mais en soi tu n'es pas vraiment un accro de la bouteille contrairement à la plupart des autres habitués. Ça t'aide plus à décompresser après une bonne journée de travail et surtout ça te laisse une excuse face à ta femme quand tu n'as pas envie de la voir. Tu gares ta moto sur le parking, à ta place habituelle, puis tu entres dans le bar. Les effluves d'alcool te chatouillent immédiatement les narines. Si certains pourraient être écœurés par cette odeur, toi au contraire cela te met en joie et te donne le sourire aux lèvres. Tu sais que cela est annonciateur d'une bonne soirée de détente. Saluant d'un signe de la tête les habitués comme toi, tu te diriges vers le comptoir. Tu t'assieds sur l'un des tabourets et interpelles le propriétaire. « Eh Caleb ! » Il te fait un signe de la tête pour te dire qu'il vient s'occuper de toi. Ce soir, est un soir paisible comme tu les aimes. Pas de karaoké ou de soirée dansante, juste une soirée normale à picoler sans avoir à supporter les petits jeunes du coin sortant tout juste de l'adolescence et s'essayant maladroitement aux joies de l'alcool. Caleb arrive finalement de ton côté et vous vous faites une poignée de main bien viril. « Salut mec. Y a plus de monde que d'ordinaire ce soir, dis-moi. Tu me sers un bourdon s'te plaît ? » À ces mots, l'homme s'affaire et te serres en grand verre. Tu lui fais un signe de tête pour le remercier et tu te mets à regarder aux alentours. Tu vois un peu plus loin un groupe de nanas. Cela te rend nostalgique de l'époque où tu n'avais pas cette fichue bague au doigt et où tu flirtais avec tout ce qui bougeait. Aujourd'hui tu es prisonnier. Mais tu n'es pas dans n'importe quelle cage puisque tu te trouves dans une cage dorée, une cage qui va te rapporter beaucoup d'argent. Tu n'es habituellement pas pour le mariage par un intérêt mais cela va bien faire trois mois que tu te trouves en plein dedans. À ce moment, tu commences à ressentir un certain dégoût envers toi-même. Il est temps de picoler. Tu attrapes ton verre et le bois cul sec. Tu en recommandes tout de suite un autre. Tu sens que ce soir va être joyeux...

_________________
   

- You are one of God's mistakes. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : Nina Dobrev Métier : Employé à Sense of Smell
Once Upon a December...

Far away, long ago
Glowing dim as an ember
Things my heart used to know

Someone holds me safe and warm
Horses prance through a silver storm
Figures dancing gracefully

Messages : 65

MessageSujet: Re: le chat et la souris (december)   Mar 8 Nov - 21:20



Le chat et la souris


Soirée entre fille. Qui dit mieux qu’une soirée entre fille ? December savait qu’il s’agissait de ses soirées préférées. Mais attention, ce genre de soirée, il s’agit bien sortir, et non ce genre de soirée pyjama que la plupart des habitants de Blackwood ont en tête. Ce genre de soirée ennuyante ou la folie de la soirée est de regarder un nouveau Disney. Absolument pas le trip de December. La brune préfère sortir. S’amuser. Danser. Boire ? Séduire. Une certitude. Son couple ? Il ne durait que par intérêt. Ce n’était pas beau à dire, ce n’était pas beau à assumer, mais la brune ne s’épanouirait jamais avec une personne comme lui. Est-ce qu’elle se trompait ? Peut être. Mais aujourd’hui, elle savait ce qu’elle ressentait et pensait.

La journée avait été assez longue et la brune avait quitté la parfumerie soulagée. Chaque fois qu’elle sortait de cette boutique, elle avait l’impression d’être assez parfumé pour l’année. Elle aimait le parfum, certes. Mais un mélange de dizaine d’entre eux n’était pas la chose la plus agréable. Et puis, ces odeurs mélangées lui donnaient la migraine. Pourtant, c’était ce bol d’air frais lorsqu’elle sortait de la boutique qui semblait tout balayer. Son mal de crâne, ses préoccupations, le stress. Rapidement, les effluves des parfums les plus résistants remontaient lui chatouiller les narines, mais de manière beaucoup moins intense que ce qu’elle subissait chaque jour. Si jamais elle arrivait à séduire le gérant de la parfumerie, elle n’aurait plus à subir cela.

Habitant non loin de la boutique, December était rentrée à pied, les bras croisé sur sa poitrine. La température chutait de plus en plus ces derniers temps et ce n’était pas pour plaire à la jeune femme. Elle qui aimait tant la chaleur et le soleil déprimait à l’idée de revoir la neige et le froid. Lorsqu’elle était rentrée chez elle, elle s’était laissée tombé dans le canapé, sans aucun projet pour la soirée arrivante. Elle désespérait à devoir rester devant sa télé à regarder des émissions toutes plus idiotes les une que les autres... Jusqu’à ce que son portable sonne pour lui faire changer ses piètres plans.

L’une de ses amies lui proposaient de sortir, ce que la brune n’aurait jamais refusé, sauf urgence. Rien ne pouvait être plus agréable que ce genre de soirée. Abandonnant son canapé sans une once de regret, la jeune femme avait pris les devant pour se préparer pour une nouvelle soirée. Le lendemain matin, elle ne travaillait que l’après midi, c’était donc une occasion parfaite.

Coquette de base, December s’était enfermé dans la salle de bain depuis déjà un bon petit moment. Elle était passée à la douche avant de sécher ses cheveux et de les lisser pour les laisser détacher, libre sur ses épaules. Elle avait ensuite enfilée une robe noire, assez sobre tout en restant un minimum séduisante. Moulant son corps, elle n’était ni trop courte, ni trop décolleté. Malgré tout ce que pouvait dire les mauvaises langues de la villes, la brune était loin d’être vulgaire. A part, elle devait l’avouer, dans ses paroles lorsque son fort tempérament prenait le dessus.

Une fois fin prête et maquillée, elle avait pianoté quelques secondes sur son téléphone tout en attrapant une veste assez chaude et son sac à main. En bas de chez elle, quelques amies l’attendaient. Très bien, plus ils étaient de fous, plus ils riaient. Réajustant son sac, elle avait entraîné le petit groupe pour commencer la recherche du bar parfait. Malheureusement pour elle, le choix était une nouvelle fois vite fait puisqu’il n’y avait pas beaucoup de possibilités. Ceci dit, cela représentait une perte de temps en moins.

Elle s’était installée depuis quelques minutes dans un coin du bar. Les discussions allaient de bon train, chacune avait toujours de folles histoires à raconter. Est-ce qu’elles étaient vrai ? Decy en doutait énormément. Les mensonges étaient monnaies courantes. Surtout dans le but de se faire voir. Si bien que la brune ne finissait par croire que très peu de ses amies. Elle était loin d’être naïve. Et elle était bien assez observatrice pour remarquer certains détails qui ne trompent que peu.

Pendant qu’une énième histoire improbable ravissait les oreilles de ses amis, les yeux de December balayèrent le bar du regard. Elle finit par s’attarder sur un homme dont le visage lui disait quelque chose. Elle fronça les sourcils, ne puisant pas énormément dans sa mémoire pour remettre le visage de l’homme. Sans un mot, elle sourit à ses amies, trop absorbées par l’histoire, et quitta la table. Un petit sourire en coin, elle se glissa jusqu’au bar, pour s’asseoir sur le siège à ses côtés.

- Que vois-je.. Le jeune marié est de sortie ? Et il n’est pas accompagné… Que c’est triste.

La brune sourit au barman avant de lui commander un nouveau verre après avoir abandonner le sien vide à son ancienne table. Elle croisa ses jambes avant de se tourner un peu plus vers Nick, le même sourire en coin, mi ironique mi amusé sur les lèvres. Ses yeux se perdirent sur son poignet, lui arrachant un rictus quelque peu étonné en constatant la luxueuse montre à son poignet, sans parler de sa gourmette.

- Dis moi, ça a l’air de bien t’avoir réussis le mariage, non ? Jolie montre.


.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : shiloh fernandez. Métier : propriétaire du the mecano et garagiste.
Messages : 275

MessageSujet: Re: le chat et la souris (december)   Ven 11 Nov - 19:27


LE CHAT ET
LA SOURIS
Tu tiens ton verre dans ta main droite. Tu regardes le liquide brunâtre à l'intérieur tout en le faisant tourner en remuant ton verre de manière circulaire. Tu te dis qu'il est moitié vide. Tu es ce genre de personne qui voit toujours les côtés négatifs des choses avant de voir les bonnes. Tu regardes ton verre, à moitié vide donc, et tu dis que le seul moyen pour qu'il soit à moitié plein est que tu le bois en entier avant de te resservir un verre. Ma foi, tu t'exécutes, tu vides ton verre d'une traite et tu fais signe au serveur de te resservir la même chose. En attendant ta commande, tu regardes vaguement autour de toi. D'habitude tu connais quelques personnes qui viennent te tenir compagnie et se prendre une binouze avec toi mais là ce soir il n'y a que les vieux habitués alcooliques et de nouveaux clients faisant des sorties entre eux.

Tu te retournes pour te replonger la tête dans ton verre de bourbon quand tu aperçois quelqu'un d'assis sur le tabouret voisin. « Que vois-je.. Le jeune marié est de sortie ? Et il n'est pas accompagné… Que c'est triste. » Cette voix familière tu l'as connaît, un peu trop à ton goût. Même si généralement tu entendais plus souvent ses gémissements, tu reconnais cette voix. December. Tu te retournes dans sa direction, un sourire en coin. « Dis moi, ça a l'air de bien t'avoir réussis le mariage, non ? Jolie montre » Tu pouffes de rire. Elle n'a pas changé. Telle une pie elle est attirée par tout ce qui brille. Tu te demandes bien d'ailleurs comment elle a pu être attirée par toi par le passé. Tu n'es qu'un petit mécano qui gagne un salaire assez misère. Certes tu es propriétaire de ton propre garage avec ton frangin mais à l'époque tu ne gagnais pas autant. En effet, comme December te l'a fait remarquer, ta montre trahie de ta récente "fortune". Les récentes disparitions ayant entraîné les fermetures de divers commerces, tu n'es à présent que le dernier garage ouvert et ça rapporte. Tu te fais clairement de l'argent sur ces pauvres gens.

Tu fais mine de regarder de ne pas comprendre, tu regardes bêtement ta montre en faisant une légère moue. « Pas suffisamment encore... » lances-tu laissant vaguement sous-entendre tout en amenant ton verre vers ta bouche pour y tremper tes lèvres. Tu te dis qu'elle prendra ça pour une blague, mais toi tu sais que tu es sérieux : tu comptes bien continuer à te faire de l'argent sur le dos de ta femme. « Ça fait plaisir de te voir en tout cas, Decy. Tu n'as pas changé... toujours aussi belle et épatée par l'appât du gain. » dis-tu avec un ton à la fois charmant et mesquin. Tu te tournes la tête vers la demoiselle que tu dévisages. C'est vrai que December est une belle femme. Tu te rappelles à cet instant pourquoi tu as craqué pour elle par le passé. Et puis c'est une femme comme tu les aimes, caractérielle, forte et qui te malmène, tu adores ça. Tout le contraire de ta femme... Tu te chasses immédiatement Jamie de l'esprit et tu te concentres sur la belle brune devant toi. « Alors, qu'est-ce que tu viens faire ici ? Tu es venu pour moi c'est ça ? » ironises-tu. Tes yeux se perdent sur la robe noire que porte December. Ton regard s'égare sur ses charmantes courbes que tu côtoyais autrefois. Il est vrai que tu te laisserais bien retenter de nouveau mais l'anneau que tu portes sur ton annulaire gauche te bloque. Tu as beau avoir tous les défauts du monde, mais tu restes quand même un gars civilisé, galant et fidèle. Tu sais que tu n'as aucun sentiment pour ta femme mais tu ne peux te résigner à voir une autre femme en même temps. Mais malheureusement pour toi, une petite voix dans ta tête te dit que tu te laisserais facilement tenter par les courbes de la jeune femme...

_________________
   

- You are one of God's mistakes. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : Nina Dobrev Métier : Employé à Sense of Smell
Once Upon a December...

Far away, long ago
Glowing dim as an ember
Things my heart used to know

Someone holds me safe and warm
Horses prance through a silver storm
Figures dancing gracefully

Messages : 65

MessageSujet: Re: le chat et la souris (december)   Sam 12 Nov - 16:27



Le chat et la souris


Assise sur son petit tabouret, December remercie d'un sourire le barman qui arrive rapidement avec son verre. En début de soirée, la brune a toujours plus affectionner les cocktails. Moins amer, plus délicat pour un début de soirée. Un avant goût, en quelque sorte, avant de passer aux choses sérieuses. La jeune femme glissa son verre jusqu'à elle, faisant tourner la paille entre ses doigts, distraite. Ses yeux se reposèrent sur le visage de Nick, lui rappelant quelques bons souvenirs. Il n'y avait pas à dire, bien que le temps soit quelque peu passé, elle avait toujours eu aussi bon goût. Un sourire se peint sur le visage de la jeune femme en entendant la réponse de son interlocuteur. Son esprit s'égare quelques secondes sur son patron, le propriétaire de la parfumerie. Le mariage. Une jolie plaie qui pose assez de bâton dans les roues de la brune pour qu'elle en entende suffisamment parlé. De nos jours, le mariage a perdu grand de son sens, la preuve encore une fois aujourd'hui. Il sert simplement à d'autres besoins. Ce n'est donc pas pour cela que Decy le voit comme inutile. Bien au contraire. Il en ait même bien plus intéressant. A quoi rime l'amour si la population a besoin de le prouver par un bout de papier ? A bien moins de choses que s'il servait simplement a fusionner deux comptes en banque. Elle en était certaine. A la fois intriguée et amusée, ses yeux se veulent curieux.

- Monsieur est ambitieux... Héritage ou bon salaire ?

S'il ne s'agissait que d'un héritage, l'homme allait certainement prendre rapidement la porte. C'était, certes, une bien belle solution, mais une fortune fiable et se renouvelant en continue était bien plus intéressante. Mais December ne se faisait aucun soucis pour l'homme. Il avait l'air de maîtriser parfaitement la situation. Au vue de ses bijoux, elle n'en doutait pas une seconde. A moins que cette attitude ne cache simplement qu'un refus d'avouer ses sentiments envers sa récente femme. Ce qui semble loin d'être une théorie entièrement réfutable. Bien que cela puisse étonner la brune. Mais que serait la vie sans un peu de surprise. Cela restait tout de même une affaire à creuser. Et ce moment s'y prêtait à merveille. Après tout, ce petit détail pouvait changer énormément de choses.

- Ce qui nous fait donc deux points communs ? Plaisir partagé en tout cas.

Le sous entendu de la jeune femme lui arracha un sourire amusé. Ses yeux, emplis de défis et de curiosité, ne quittait plus l'homme. Lorsqu'elle détourna enfin le regard, elle attrapa délicatement son verre pour siroter une partie de son cocktail. Fruit rouge. Son préféré. Un mélange d'acidité et de sucre. Une douceur piquante. La brune reporta son attention sur Nick, pouffant légèrement à sa question.

- Exactement. A vrai dire, je te suis depuis quelques semaines. Et je sais tout tes petits secrets. Y compris le lien entre ta nouvelle femme et ta jolie montre.

Un sourire de défis accompagné d'un clin d’œil ponctuèrent sa phrase. Vrai faux ? Faux bien évidemment. Tout du moins, sa filature. Mais est-ce qu'elle avait entièrement faux sur la fin de la phrase ? Elle n'en dirait pas un mot. Elle laisserait volontiers l'homme se débrouiller avec ces derniers mots. Ses épaules se détendirent légèrement alors qu'elle se tournait pour jeter un œil vers ses amies, toujours en grande discussion.

- Sortie entre amie. Et toi ? Seul, accoudé à un bar avec un verre de bourbon... Ça n'a rien d'un jeune marié épanoui...

La jeune femme capta le regard de l'homme, légèrement trop bas pour ne fixer que son visage. Un sourire taquin s'étira sur son visage. Elle baissa légèrement les yeux pour récupérer son regard.

- Ton comportement non plus d'ailleurs... Ou du moins, ça laisse sous entendre quelques doutes.

Ce comportement était loin de déplaire à la brune, bien au contraire. Si c'était le cas, elle aurait portée une tenue sûrement tout autre. Un jean et un pull par exemple. Non, ce qui la questionnait et l'amusait à la fois était plutôt le comportement de l'homme, mêlé aux derniers événements. Ce qui lui donnait furieusement envie de tester les limites... Ou pas, du garçon.

.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

mieux me connaître
infos de base

MessageSujet: Re: le chat et la souris (december)   

Revenir en haut Aller en bas
 

le chat et la souris (december)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis le chat, Jack la souris et toi Jenna ? [Pv: Jenna et Jack]
» Le Chat et la Souris. Et le Poulet.
» ❝ Quand le chat dort, les souris dansent - Ft. Dorian Mayne
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
υɴтιl dαwɴ™ ↠ cнαpιтre 1 :: Ville de Blackwood Mountains :: Peak of the eagle :: At Oxloow-