AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the calm before the storm (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : Robbie Amell Métier : Journalier à l'usine Textile Factory

Messages : 34

MessageSujet: the calm before the storm (cameron)   Ven 4 Nov - 16:48

Je refermais la porte après moi, épuisé. On pouvait dire que la journée avait été dure, ils nous avaient rajouté du boulot de dernière minute parce que l'un des responsables s'était gouré dans une commande et on devait réparer son erreur. Enfin, c'est ce qu'il fallait pour vivre, mais j'étais bien content d'être en week-end et de pouvoir me reposer. Je n'avais pas prévu de m'isoler cette fois ou en tout cas, je n'en avais pas encore envie. Je voulais profiter de Cameron, je ne l'avais pas beaucoup vu cette semaine. Je déposais mon manteau, avant d'observer la maison. « Cam, t'es là ? » Aucune réponse, visiblement il finissait plus tard que moi aujourd'hui, c'était souvent le cas. Je me laissais tomber sur le fauteuil, soupirant d'être enfin tranquille. Il n'y a rien de mieux que la maison comme on dit et aujourd'hui, c'est ici ma maison. Enfin, la moitié de ma maison, notre chalet à Cameron et moi est autant mon chez moi vu les fois où je m'y rends. Les deux chiens s'approchèrent de moi, semblant quémander de l'affection et je les caressais. Deux chiens et trois chats. J'aime les animaux, mais jamais je n'aurais pensé en avoir autant chez moi. Si ça n'était pas pour lui, c'est sûr que je n'en aurais pas pris autant, mais ils étaient tellement adorables. Au moins ça me permettait de faire mon jogging le matin, je profitais de ce moment pour sortir les chiens. Eh oui, Cameron et moi on s'était fait un petit foyer et un petit coin où s'isoler, où je m'isolais. Non pas que cette vie m'effrayait, loin de là, mais heureusement il le comprenait ça, il ne m'a jamais empêcher de rester seul.

Cameron n'allait pas tarder à venir, peut-être dans une ou deux heures et une idée me vint à l'esprit. Ce soir, je voulais profiter de lui. Je n'avais qu'à lui offrir une bonne soirée alors. Je me levais et fouillais dans le frigo et les placards, réfléchissant à un plat que je pourrais lui préparer pour lui faire plaisir. Je n'étais pas très doué en cuisine, mais je savais bien faire deux trois plats. Je décidais de faire un gratin de ravioles. Les pâtes, c'était ma spécialité, en même temps ce n'était pas bien compliqué à faire. Je commençais à faire bouillir l'eau, attendant patiemment devant la télévision. Je n'étais pas le plus romantique au monde, mais je savais faire de petites et de grosses surprises. J'estimais qu'il était important de continuer à surprendre sa moitié, pour ne pas tomber dans une routine ennuyante. Mais Cameron était plus inventif que moi pour ça, même s'il n'était pas assez confiant en lui pour oser me surprendre souvent. Il ne comprenait pas qu'il n'avait pas à se sous-estimer, mais c'était plus fort que lui, malheureusement. Une fois l'eau bouillante, j'y ajoutais les pâtes préparant le plat à gratin. Lorsque les pâtes furent cuites, je les mis dan le plat, je rajoutais la crème et le fromage avant de mettre le tout au four.

J'entendis la porte s'ouvrir et les chiens se précipiter vers l'entrée, signe que Cameron était de retour et que ma surprise serait à moitié grillée. J'attendais qu'il entre pour rejoindre l'entrée, lui souriant. « Salut chéri, ta journée s'est bien passée ? » Je m'avançais pour l'embrasser tendrement, le prenant contre moi un instant avant de le laisser se déshabiller et se relaxer. L'odeur me trahissait, je le savais. « T'es rentré plus tôt que je le pensais, j'avais prévu de te faire une surprise. Je t'ai préparé ma spécialité : un gratin de ravioles ! » Il y avait toujours le sentiment de surprise, c'était au moins ça. Je l'attirais avec moi jusqu'au fauteuil, posant ma main sur la sienne. « Cette fois, je reste à la maison. On ne s'est pas beaucoup vu ces derniers temps alors je veux profiter de toi. » Je lui souris, lui prouvant que c'était sincère. Je l'aimais Cameron, je l'aimais vraiment et ça n'avait pas changé en trois ans. « Je m'occupe de tout ce soir, toi tu te détends, tue te reposes et tu te laisses faire, ok ? » Il se passait des trucs bizarres récemment en ville et dans les environs. Je n'étais pas très inquiet, mais je me disais qu'une soirée en amoureux n'était pas une mauvaise idée et je savais qu'il serait du même avis.

_________________
but if you close your eyes
and if you close your eyes ✻  and the walls kept tumbling down in the city that we love. great clouds roll over the hills bringing darkness from above. Bbut if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : chris wood Métier : agent de sécurité Messages : 13

MessageSujet: Re: the calm before the storm (cameron)   Sam 5 Nov - 11:37

Après sa longue journée au centre commercial, Cameron n'avait qu'une envie : rentrer à la maison et rester avec son petit ami. Ils étaient en fin de semaine et la fatigue commençait à se faire sentir, d'autant que durant quelques jours, le brun avait du prendre des gardes en plus pour remplacer un collègue malade. S'il ne crachait pas sur l'argent supplémentaire, sa qualité de vie en avait était quelque peu diminuée entre son sommeil et le fait qu'il ne voyait pas Eddy aussi souvent qu'il l'aurait voulu. Il avait besoin de le retrouver, et de juste être avec lui, tout simplement. Autant dire que sa surprise fut grande lorsqu'il entra à la maison et sentit l'odeur qui émanait de la cuisine. Il fut accueilli par ses chiens qu'il caressa et salua, un grand sourire étirant ses lèvres alors qu'il réalisait que Eddy lui avait fait une petite surprise. Le jeune homme n'était pas le plus grand cuisinier, mais ça Cameron s'en fichait royalement. C'était l'intention qui comptait et cette surprise lui remonta le moral plus que n'importe quoi d'autre. "Mon amour ?" l'appela t'il alors qu'il vit ce dernier s'approchait de lui. Il fut prit d'une bouffée d'amour pour son homme et il hocha la tête à sa question, l'enlaçant à son tour pour échanger un tendre baiser avec lui. C'était pour des moments comme celui là que Cameron vivait. Savoir qu'il était aimé était le meilleur des médicaments pour lui. Pour tout un tas de choses. Une fois leur baiser terminé, Cameron se recula juste assez pour pouvoir retirer sa veste et laisser les clés sur le meuble de l'entrée. "Elle se termine mieux qu'elle n'a commencé, et toi ?" répondit le brun avant qu'il ne se mette à sourire lorsque Eddy lui révéla le reste de sa surprise. Et même si Cameron était rentré avant que tout ne soit prêt, la surprise était quand même là. "Mmm mon gratin préféré..." répondit il avec un clin d'oeil avant de se laisser entrainer vers le salon et leur fauteuil. Néanmoins Cameron ne laissa pas Eddy lui échapper et l'enlaça à nouveau, ses mains se posant juste au dessus de ses fesses, sans pour autant aller trop bas. "J'aime beaucoup ce programme tu sais." répondit il avec un sourire, tout en reconnaissant qu'ils avaient besoin de ce petit temps à deux. "Tu es sûr que tu ne veux pas un petit coup de main ?" demanda Cameron avant d'embrasser à nouveau son compagnon, un baiser un peu plus poussé que le premier qu'ils avaient échangés. "Quoique je ne sais pas si on arrivera à faire la cuisine si on continue comme ça..." rajouta t'il avant de se mettre à rire et de relâcher, à regret, Eddy. "Je vais mettre la table pendant que tu finis et après on pourra avoir notre petite soirée romantique." Cameron n'aimait pas rester sans rien faire alors que d'autres s'activer autour de lui, il avait toujours ce besoin d'aider, même lorsqu'il était fatigué. Et puis Eddy avait sûrement eu une longue journée lui aussi, ce qu'il faisait n'était pas de tout repos. Il l'embrassa encore une fois, une simple pression des lèvres avant d'aller vers la salle à mange et de sortir les couverts, assiettes, etc...Il en profita pour allumer la radio, histoire de se mettre un peu plus dans l'ambiance, allant même jusqu'au cellier pour sortir une bonne bouteille de vin. Il ne travaillait pas demain et malgré la fatigue accumulée et le stress, il voulait profiter de cette soirée avec Eddy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : Robbie Amell Métier : Journalier à l'usine Textile Factory

Messages : 34

MessageSujet: Re: the calm before the storm (cameron)   Lun 7 Nov - 15:49

L'effet de surprise était raté, mais pas la surprise en elle-même. Cameron était rentré plus tôt que je l'aurais pensé, mais ça n'empêchait pas que ce soir, il aurait le droit à mon attention, loin de là. Je l'observais avec tout mon amour, le trouant toujours plus beau chaque fois que je le voyais. Il ne se rendait pas compte à quel point il était attirant, pourtant j'étais persuadé que beaucoup de gens devaient l'admirer en allant faire leurs courses. Il ne devait pas s'en rendre compte et le truc avec lui, c'est que même si j'étais jaloux, il ne croirait tellement pas pouvoir plaire aux autres que je n'aurais pas de soucis à me faire. Enfin heureusement, Cameron était bien plus qu'une belle gueule, c'est ça qui m'a le plus plu. « Ça va aussi, ils nous ont rajouté du boulot en plus pour réparer leurs gaffes, mais ça commence à être habituel ce genre de choses. » L'important c'est que j'étais enfin en week-end et que pour le moment, j'étais avec lui. J'étirais un sourire, heureux de pouvoir lui faire vraiment possible. J'avais bien fait de faire des ravioles au final, sans doute qu'inconsciemment je n'avais pas oublié son plat préféré. Je le laissais rester contre moi une fois sur le fauteuil, passant mes bras autour de ses épaules moi aussi. « Non, toi tu restes assis je t'ai dit, laisse-toi chouchouter pour une fois. » Et je répondis à son baiser, lui transmettant mon amour et mon désir. Je souriais à sa remarque, amusé. C'est sûr qu'il lui suffisait juste de descendre un peu ses mains et hop, on oubliait le gratin pour un tout autre plaisir. Non pas que ça me déplaise, mais chaque chose en son temps comme on dit, je n'avais pas fait à manger pour rien après tout. Je le regardais se lever, levant les yeux au ciel en remarquant son côté têtu. Il ne savait pas se laisser faire, il fallait toujours qu'il aide. Je le laissais y aller avant d'entendre la musique de la radio démarrer. Bonne idée, je n'y avais pas pensé avant. Je me levais à mon tour, rejoignant la cuisine pour sortir le plat du four, l'estimant assez cuit. Je déposais ce dernier sur la table, remarquant avec amusement la bouteille de vin. « Ah on se fait la totale alors ? Ça me va. »

Je le laissais servir le vin tandis que je m'occupais de servir le gratin avant de m'installer face à lui. « Heureusement que j'étais censé m'occuper de tout hein. » Je le taquinais évidemment avant de commencer à manger, goûtant mon plat. Ce n'était pas trop mal, pas assez salé sans doute, mais c'était plutôt bon. « Bon, c'est pas trop mal, surprise réussie ! » Forcément, j'étais fier de moi, même si ça n'était pas grand chose. Je relevais la tête vers lui, l'observant un moment. Quelque chose me trottait, il fallait que ça sorte, c'était le bon moment après tout. « Au fait, est-ce que tu m'évites ces derniers temps ? » J'étais du genre solitaire, on était tous les deux habitués à ce que je m'en aille certains week-end ou certains soirs, mais en revanche, je n'étais pas du tout habitué à ce que lui soit solitaire. Ça ne m'aurait pas dérangé si ça lui ressemblait, mais ce n'était pas le cas. « Enfin, je sais que t'as eu pas mal de boulot, mais je t'ai senti un peu distant ces derniers jours, comme perdu dans tes pensées. Il y a quelque chose que tu veux me dire ? » Cameron ne pouvait rien me cacher ou du moins, pas assez longtemps. C'était facile de lire en lui, j'avais appris à le faire en trois ans et je savais reconnaître quand il était triste, heureux ou préoccupé. Cela faisait plusieurs jours qu'il avait la tête en l'air, qu'il pensait à quelque chose. Ça ne m'inquiétait pas vraiment, je savais que ça n'avait rien à voir avec moi ou en tout cas, ça n'avait rien à voir avec une rupture. Mais j'étais curieux, très curieux et il fallait que ça sorte. J'attrapais sa main, la serrant avant de lui sourire de façon réconfortante. « Tu sais que tu peux tout me dire. »

_________________
but if you close your eyes
and if you close your eyes ✻  and the walls kept tumbling down in the city that we love. great clouds roll over the hills bringing darkness from above. Bbut if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

mieux me connaître

Informations personnelles
Ce que j'ai sur moi:
Conséquences de mes actes:
infos de baseCélébrité : chris wood Métier : agent de sécurité Messages : 13

MessageSujet: Re: the calm before the storm (cameron)   Mer 16 Nov - 16:49

Cameron se mit à sourire à la remarque d'Eddy en voyant la bouteille de vin. "Oui, ça fait un moment qu'on a pas fait ça, alors autant se faire plaisir non ?" demanda le brun avec un petit clin d'oeil. Les deux hommes s'installèrent à table, la bonne odeur du gratin se répandait dans le salon et attisait l'appétit de Cameron. "Tu me connais Eddy, tu sais que je ne sais pas rester en place quand tu es occupé..." C'était plus fort que lui, même fatigué, ou blessé, il serait capable de venir donner un coup de main juste pour dire qu'il avait fait quelque chose. Il souhaita un bon appétit à son compagnon et commença à déguster son plat, laissant échapper un gémissement de plaisir en avalant sa première bouchée. "Tu sais que j'adore tes gratins mon amour." dit Cameron avec un clin d'oeil avant de prendre une gorgée de vin. Cameron allait prendre une nouvelle bouchée de son assiette lorsque Eddy lui demanda s'il l'évitait. Le brun se figea, surprit par sa question et tourna la tête vers son petit ami, son coeur se mettant à battre plus vite. L'horreur pouvait se lire dans le regard de Cameron alors que, calmement, Eddy lui expliquait qu'il le sentait ailleurs ces derniers temps, dans ses pensées. En effet, depuis quelques jours, Cameron pensait de plus en plus à avoir des enfants, à adopter. Mais il ne pouvait le faire seul, et il voulait former une famille avec Eddy hors ils n'avaient encore jamais évoqué ça. Cameron sursauta en sentant sa main sur la sienne et les regarda avant de revenir vers son petit ami qui ne semblait pas en colère ou autre. Il était juste curieux. Cameron poussa un soupir et posa sa fourchette avant de reporter son attention sur son petit ami. "Je...c'est vrai. Depuis quelques temps je pense souvent à..." Il hésita encore un peu avant de se lancer. "A fonder une famille." Cameron marqua un temps d'arrêt avant de reprendre, ne voulant pas effrayer Eddy. "Je sais qu'on en a pas parlé, mais plus le temps passe et plus je voudrais avoir des enfants, avoir ma propre famille, avec toi bien sûr...j'ai commencé à faire quelques recherches mais avant d'être sûr je ne voulais pas t'en parler. Je...je ne voulais pas te faire peur Eddy." termina t'il avant de se lever de sa chaise pour se rapprocher de son petit ami. "Je sais que c'est quelque chose d'important et d'énorme mais je veux que tu sache que je ne te met pas la pression, en aucune manière." dit Cameron avant d'embrasser Eddt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

mieux me connaître
infos de base

MessageSujet: Re: the calm before the storm (cameron)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the calm before the storm (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» my calm hides a storm ♔ (dope/howl.)
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
υɴтιl dαwɴ™ ↠ cнαpιтre 1 :: Ville de Blackwood Mountains :: Domiciles-